Traduire

Société Civile/Guinée: un membre du CNOSC démissionne

0

Le secrétaire national de la jeunesse et de l’emploi au sein du Conseil National des Organisations de la Société Civile de Guinée a annoncé, jeudi 27 octobre 2016, sa démission au sein du bureau exécutif. Boubacar Sylla justifie sa décision par la mal gouvernance et le dysfonctionnement qu’il constate au sein de cette plate forme.

En conférence de presse, le désormais ex secrétaire en charge de l’emploi jeunes a donné les raisons de sa démission. En premier lieu, il dénonce l’absence totale d’un plan d’action devant permettre sa structure de fonctionner au service du peuple.

« J’ai fait une autopsie que j’ai soumise à 17 membres du CNOSC et ils ne m’ont pas répondu…. Le CNOSC est l’organisation la plus désordonnée, il n’y a pas de plan d’action à l’assemblée, les décaissements ne sont pas suivis. Les fonctionnaires n’ont même pas de contrat de travail, dénonce-t-il avant de dire qu’il a » tout essayé  pour que qu’il y ait des réformes au sein du CNOCS ».

 » A chaque fois que je dénonce  on me dit que je parle trop. Et moi, je ne suis pas la bas  pour me taire. Quand ça ne va pas, je parle », dit- il.

En second lieu, le démissionnaire a évoqué les récents accords politiques signés le 12 octobre 2016, où la société civile a pris part. Aboubacar Sylla soutient mordicus que la question de la participation du CNOCS n’a jamais été discutée par les membres.

A l’entendre, le véritable obstacle pour le fonctionnement du CNSC reste et demeure Dansa Kourouma, actuel président, qui, selon lui serait entrain de caporaliser la principale plate forme de la société Civile guinéenne.

 » Dansa m’a dit que je ne mérite pas de respect…..  » accuse Boubacar Sylla qui revendique plus de vingt ans de carrière au sein de différentes organisations de la société civile.

Rappelons que Boubacar Sylla occupait ce poste depuis deux ans.

Mariam Sylla

www.zoneafrique.net

 

Partager.

Laisser un commentaire