Traduire

Guinée : les cours perturbés dans plusieurs établissements scolaires

0

Le mot d’ordre de grève illimitée lancé par le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) a perturbé, mardi 14 novembre 2017, les cours dans plusieurs établissements scolaires du pays.

En dépit des contradictions au tour de cet appel du syndicat, des enseignants ont boudé les salles de classe dans certaines écoles à Conakry, capitale guinéenne.

Par exemple, les élèves du lycée 1er Mars de Matam ont manifesté,  tôt ce mardi pour protester contre la non-présence  d’enseignants dans les salles de classe.

Même scénario à Kaloum, centre de l’administration, où des élèves des collèges de Château d’eau, de Toussaint et  de Jacqueline Bangoura sont sortis manifester contre l’absence de leurs enseignants.

Le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée réclame entre autres la levée de la suspension de deux de leurs camarades, le paiement intégral à la fin de ce mois de novembre de la valeur monétaire du point d’indice et un salaire de base de 8.000.000 GNF pour tous les enseignants.

Le gouvernement a  estimé que ce mot d’ordre a été lancé par un groupe de  dissidents et que les choses ne vont tarder à rentrer dans l’ordre.

Partager.

Laisser un commentaire