Dissensions au sein du SLEG : l’inspection générale du travail se dessaisit du dossier

0

Le gouvernement guinéen, à travers l’Inspection générale du travail, a décidé, mercredi 16 mai 2018, de transmettre au tribunal du travail le litige au sein du syndicat libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée, a-t-appris.

Dans un communiqué transmis aux médias, le gouvernement dit avoir tenté à plusieurs reprises pour amener les parties à se comprendre.

Ci-dessous l’intégralité du communiqué

Le Ministère en charge du Travail informe que depuis le mois de février 2018, saisi des dissensions au sein du SLECG, il s’est employé à plusieurs reprises pour amener les parties à organiser un congrès inclusif qui permettrait, une fois pour toutes, de garantir aussi bien la légalité que la légitimité des instances dirigeantes de ce syndicat.

Devant l’intransigeance des antagonistes, revendiquant chacun la direction de cette organisation, l’Inspection Générale du Travail a décidé ce jour le 16 mai 2018 de transmettre le litige devant le Tribunal du Travail par courrier référencé 080/MTEETFP/CAB/IGT.

Le Ministère en charge du Travail rappelle par la même occasion qu’il respecte l’indépendance des organisations syndicales et que, conformément à la Loi et à ses attributions, il ne lui appartient ni d’interdire ni d’organiser le congrès d’une organisation syndicale.

Damantang Albert Camara

Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, Porte-Parole du Gouvernement

Partager.

Laisser un commentaire