Traduire

COP22 : un document de plaidoyer élaboré pour une meilleure participation de la Guinée

0

En prélude à la conférence de la convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique-COP22- prévue du 07 au 18 novembre 2016 à Marrakech, des actions locales aux préoccupations climatiques mondiales sont initiées par des ONG pour une meilleure participation de la Guinée.

Réunies au sein d’un comité technique national et de mobilisation pour la COP22, ces organisations de la société civile guinéenne, préoccupées par les questions environnementales, ont élaboré un document de stratégie à l’allure d’un plaidoyer pour relever un certain nombre de défis.

Il s’agit de ‘’ promouvoir l’image de la Guinée à travers sa position géostratégique, présenter des projets d’accompagnement pour la protection de sa biodiversité et de ses projets d’énergie renouvelable ou encore de montrer l’engagement de la Guinée à respecter les conventions internationales.

Participants Atelier-Comité Technique-COP22

Participants Atelier-Comité Technique-COP22

Ainsi, un atelier de partage et de validation des documents de plaidoyer s’est ouvert, mardi 1er novembre 2016, à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry. Durant deux jours, les participants vont amender, corriger et valider ce document qui a été proposé par le comité technique mis en place à cet effet.

« Nous sommes là pour présenter ce document de plaidoyer qu’on a proposé pour la COP22. On va le partager et ensemble on va le valider », a expliqué le coordinateur du comité technique, Cheikh Amadou Diakité qui rapporte que le dernier rapport du Groupe Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat révèle qu’il fera beaucoup plus chaud cette année que l’année dernière.

Parlant des thématiques traitées dans ce document, Agriculture-Elevage-Pêche ; Mines-Eaux et Forêts ; Déchets-Urbains et Tourisme et enfin Energies renouvelables, le Coordinateur du comité a évoqué leur vision à faire des projections environnementales sur les 15 prochaines années.

De son côté, le chargé de programmes à la délégation de l’Union Européenne en Guinée, a apprécié la prise en  compte de ces quatre thématiques dans ce document de plaidoyer.

« Quand la société civile s’engage dans ces thématiques, je pense qu’elle peut compter sur la délégation de l’Union Européenne, parce que c’est des choses sur lesquelles l’Union Européenne travaille avec le gouvernement et c’est un plaisir qu’elle travaille aussi avec la société civile », a déclaré Abdoulaye Oumar Diallo.

Pour sa part, le président du Conseil Régional des Organisations de la Société Civile de Conakry-CROSC- dira que ce document de plaidoyer est venu à point nommé, car selon Abdoul Sakho, ‘’la Guinée est dotée d’énormes ressources naturelles, mais la gestion de ses ressources n’a pas d’impact réel sur la vie des citoyens’’.

Née au lendemain de la COP21, ce comité technique national et de mobilisation de la Société Civile pour la COP22 a bénéficié de l’appui financier du PROJEG (Programme concerté de Renforcement des capacités des Organisation de la société civile et de la Jeunesse Guinéenne) pour organiser cet atelier de partage et de validation des documents de plaidoyer.

Alpha Binta Diallo

www.zoneafrique.net

woneafrique766@gmail.com

Partager.

Laisser un commentaire