Traduire

Binko Mady Touré : « même à l’intérieur d’une faculté, on ne change pas de département »

0

Le secrétaire général du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a animé une conférence de presse, lundi 14 novembre 2016,  pour aborder la question de la situation des bachéliers orientés dans les différentes institutions de l’enseignement supérieur du pays. Il n’y a aucune possibilité pour ces étudiants de changer d’option, selon Binko Mady Touré.

‘’Même à l’intérieur d’une faculté, on ne change pas de département’’, précise-t-il avant de rappeler que les orientations de cette année ont été faites en fonction des besoins nationaux, en fonction des besoins de l’économie.

« Donc, ceux qui se disent qu’il y a une commission qui est installée, qu’ils sachent que ce n’est pas une commission  installée par le ministère, ni par les universités (publiques et privées). Aucune institution d’enseignement supérieur ne se prêtera à ce jeu », a affirmé Binko Mady Touré.

Sur un peu plus de 36 mille bacheliers de 2016, 2014 et 2015, 620 n’ont pas été orientés par la plateforme gupol.

S’agissant de l’enseignement technique public, le département a orienté 3 833 bachéliers contre 421 dans l’enseignement technique privé.

Alors que 5 223 étudiants ont été orientés dans les universités privées en qualité de boursiers de l’Etat, les institutions d’enseignement supérieur publiques vont acceuillir 25 065 étudiants au compte de cette année.

M’mahawa Soumah

www.zoneafrique.net

Partager.

Laisser un commentaire