University Challenge 2018 : la finale prévue vendredi prochain

0

En prélude à la finale de la 2eme édition University Challenge, dénommée trophée  KPC, prévue le vendredi prochain, la structure Guinea Events communication a organisé une conférence de presse, mercredi 09 mai 2018 à Conakry, pour parler de cet évènement.

Cette compétition se joue dans trois rubriques qui sont le débat entre les universités participantes, le karaoké (imitation des artistes) et la recherche, en un temps record, des mots dans le dictionnaire.

Au compte de cette 2ème édition, ce sont les Universités Général Lansana Conté de Sonfonia, de Koffi Annan, de l’UNIC et de celle de Mahatma Gandhi qui seront en compétition.

Parlant de la finale proprement dite, le président de Guinée Events Communication, Abdoulaye Diallo Shiplo a indiqué que les sujets de la première rubrique portent sur l’immigration clandestine et le second va s’articuler sur l’entreprenariat guinéen.

« La 2ème rubrique, c’est le karaoké, c’est à dire, les candidats vont imiter les artistes guinéens.  Et la derrière rubrique, c’est le dictionnaire; cette rubrique consiste à mettre en compétition les universités à rechercher les mots dans un bref délai dans un dictionnaire » a ajouté Abdoulaye Diallo.

En ce qui concerne la participation des autorités guinéennes, les porteurs de l’événement ont regretté la réticence du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

« On a déposé des courriers au niveau du département en charge de l’Enseignement Supérieur pour qu’il puisse venir assister à notre événement.  Mais pour le moment, ce n’est pas le cas. On espère qu’ils seront là le jour de la finale, parce que leur présence sera une très bonne chose, non seulement pour nous motiver d’avantage et certainement ça va aussi motiver les étudiants et des candidats qui comprendront ce qu’ils font est suivi par leur département », précise le président de la structure Guinée Events Communication.

De son côté, la coordinatrice de la structure Guinea Events communication, Fatoumata Camara, est revenue sur les différents prix prévus pour les lauréates.

« Il y’aura des trophées et des enveloppes symboliques. (……) Nous allons aussi chercher un partenariat avec les universités pour que les étudiants puissent avoir la formation dans le domaine de l’entrepreneuriat et aussi l’anglais. Parce qu’en  Guinée, l’entrepreneuriat n’est pas enseigné dans les universités, et l’anglais aussi,  les jeunes badinent trop la dessus, ils oublient que le français est trop limité. (…..) Nous allons aussi tenter de les embaucher », révèle Fatoumata Camara.

Souleymane Bah

Partager.

Laisser un commentaire