Toumba Diakité menace : « si Dadis rentre à Conakry…nous tous, nous allons rentrer »

17

La candidature de l’ex-chef de la junte guinéenne, Moussa Dadis Camara à la prochaine présidentielle d’octobre, ainsi que son alliance avec le leader de l’UFDG, Celou Dalein Diallo, continue de faire des remous. Toumba Diakité, l’ancien aide de camp de Dadis Camara, actuellement en fuite après lui avoir tiré dessus en 2009, estime que Dadis Camara veut semer la pagaille en Guinée.

Toumba_Diakite-google

Toumba_Diakite-google

Il se dit prêt à rentrer en Guinée pour s’expliquer sur son rôle durant les événements de 2009, pour peu que la justice guinéenne lui garantisse la sécurité.

Entre Toumba Diakité et Dadis Camara, il ne saurait être question d’alliance. L’ancien aide de camp n’apprécie pas le retour annoncé de Moussa Dadis Camara sur la scène politique. Pour lui l’ex-chef de la junte ferait mieux d’assumer ses responsabilités pour les crimes commis entre 2009 et 2010, plutôt que de tenter de faire de la politique.

 « Il rentre avec l’intention de semer la pagaille dans le pays, c’est ça qui m’inquiète moi, je ne comprends pas, affirme Toumba Diakité. Dadis doit se préoccuper des charges morales et juridiques qui pèsent sur lui. Faut pas qu’il vienne semer le trouble, on doit se soucier de la nation, du pays. Ce n’est pas pour encore créer d’autres problèmes.»

toumba_dadis

toumba&dadis

Toumba Diakité hausse même le ton à l’idée que Moussa Dadis Camara puisse poser le pied sur le sol guinéen. « Si Dadis rentre aujourd’hui en Guinée, je vous jure, le lendemain, nous tous qui sommes au dehors, nous allons rentrer, menace-t-il. Et à ce moment-là chacun assumera ses propres responsabilités. »

Derrière la forfanterie des propos reste cette question : lui qui est le premier inculpé dans l’affaire du massacre du 28 septembre est-il prêt, plus de cinq ans après les faits, à venir s’expliquer devant la justice guinéenne ?

Toumba Diakité veut donc des garanties de sécurité avant de rentrer en Guinée. Pour l’heure, il est toujours en fuite, recherché par la justice guinéenne et ne donne aucune indication sur l’endroit où il se cache.

Avec  RFI

Partager.

17 commentaires

  1. Youssouf Keita on

    Par l’arrivée de capitaine Moussa dadis Camara pour les élections présidentielle 2015 en Guinée si son aide de camp toumba diakité annonce son arrivé pour que la justice soit faite il n’a cas venir aussi

  2. La verité eclatera tot ou tard. Les fautifs seront connu inchala continiond seulement tout sera claire dans sous peu de temps Dieu ne dors jamais.

  3. Ls guinéen doivent prend conscience,dadis n’a pa droit j donne raison a toumba durant tt sn temps il a coulé l sang il v semer l pagaille dan l pay

  4. Mohamed lamine n'fan touré on

    Laissons les venir, ils s’expliqueront devant la justice guinéenne, et on saura qui a fait quoi,et qui n’est pa coupable.

  5. L’heure a sonné pour la justice, vérité et réconciliation. Qu’ils viennent tous, cela n’a pas d’incidences plutôt que du biens pour le peuple de Guinée.

  6. Tout le monde se crein pour le retour de Dadis camara comme s’il ne pas 1 guineen. Nous le préférons que la raison soit fêtes, bocou pensée que les crimes contre l’humanité cet un solution pour régnait le pouvoir. Dadis nous voulons la vérité pour le massacres au stade du 28 septembre 2009

  7. Mes frère et soeur écoute, toute cette pagaille à été causé par le président Alpha Condé lui même, par ce que en temp que président de la république il aurait dut livré Dadis, Toumba, Kegboro et tout les autres acteurs qui était implique dans l’affaire du 28 septembre à la Court International qui on les moyen et la capacité de juge tell situation; par ce que nous savion bien que la justice Guineen n’est pas capable de s’occuper de tell situation bien que les événements se seront déroule en Guinée.
    Les Guinéen son divisé sur ce dossier et certains commentaires ici en font preuve et notre justice sera non seulement influence mais aussi divisé à cause de la situation ethnique en Guinée, il est aussi à rappeler que tout nos acteurs politiques ainsi que notre chère PrésidentAlpha Condé on utiliser ce dossier pour obtenir des votes en Guinée forestière donc lesson la Court International juge ce dossier impartialement et que ceux dont seront innocent rentre en Guinée et que les coupables reste en prison et paye pour leur Crime.

  8. aguibou dansoko on

    Il est le problème, il n’ont qu’à Revenir ,qu’il arrêt de menacer ou de fair de la progande on à hate de comprendre ce qui est au dessous ,ils sont tous guineen il n’ont qu’à Revenir ,le mort vivant de retour le feuilleton continue

  9. El boubacar barry on

    Concernant l’avènement du capitaine Moussa dadis camra les doivent dans l’ensemble apprécié parce que nous devons tous savoir la vérité ns voudrons qu’ils reviennent tous c’est des natifs du pays comme nous alors chèr/es guinéens et guinéennes unissons nous et sollicitons vivement la rentrée de ces militaires car sa nous aidera à en savoir plus ce qui nous semble obscure.QUE DIEU BÉNISSE LA GUINÉE Et le peuple de GUinée Vive ma Guinée

  10. En utilisant les réseaux sociaux, des jeunes guinéens entendent dire leur mot sur l’avenir du pays. C’est vrai
    qu’en matière d’accès à Internet et à la e_gouvernance, la Guinée fait partie des pays où ces taux sont les plus faibles, en Afrique. Le nombre d’abonnés à l’Internet haut débit pour tout le pays était en 2011 à peine 600, avec un taux de pénétration d’à peine 0,01 pour cent, plaçant le pays à la 41ème place sur 54 pays en Afrique. Quant à la e-gouvernance, le rapport, UN E-Government Survey, place la Guinée  à la 190ème place sur 193 pays classés.

    Conscients de cette situation catastrophique et de l’importance qu’Internet joue dans le développement d’une nation, des jeunes guinéens ont décidé de relever le défi, en s’organisant pour bloguer, former et diffuser la culture du blogging dans leur pays, à travers une meilleure médiatisation de leurs activités et la formation d’autres blogueurs. Ils ont organisé le deuxième #blogcamp le 23 mai 2015. C’est en février 2011, qu’avait été organisée la première journée de l’Initiation au blogging pour l’émergence de médias citoyens en Guinée avec pour slogan :  » Bloguons Ensemble ». Cette première expérience n’ayant pas donné les résultats escomptés, cette fois-ci, ils ont décidé de mettre en place une structure pour encourager les internautes, diffuser et contribuer à la consolidation de la démocratie dans notre pays, surtout en vue des élections à venir, mais aussi pour faire connaitre les réalités quotidiennes de notre beau pays, sa diversité culturelle et ses richesses naturelles. C’est ainsi que le #blogcamp a été précédé de la mise en place d’une structure: l’Association des Blogueurs de Guinée – ablogui, immédiatement suivi de l’élection d’un bureau composé de membres vivant à l’intérieur du pays ainsi qu’à l’extérieur.

    Ce samedi 27 juin, #ablogui a organisé une conférence de presse avec succès, à partir de 14 heures à la Maison de la presse pour présenter son bureau, ses objectifs et son programme d’action, tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays. Plusieurs médias nationaux tant de la presse traditionnelle qu’online y ont participé.

Laisser un commentaire