Un rapport du PNUD révèle les raisons qui poussent les jeunes africains vers l’extrémisme violent

0

Un rapport du programme des Nations Unies pour le développement PNUD a identifié les principaux facteurs de ralliement aux groupes extrémistes violents en Afrique.

Ce rapport publié jeudi au siège des Nations Unies à New York est intitulé Vers l’extrémisme en Afrique : Facteurs, Motivations et Éléments déclencheurs du Recrutement.

« Cette étude tire la sonnette d’alarme en indiquant que l’Afrique, en tant que région, est de plus en plus vulnérable à l’extrémisme violent », a déclaré M. Abdoulaye Mar Dieye, directeur du Bureau régional du PNUD pour l’Afrique.

Les enquêteurs ont interrogé 495 recrues volontaires d’organisations extrémistes telles que Al-Shabaab et Boko Haram

Le dénuement et la marginalisation, accentués par la faiblesse des pouvoirs publics, figurent parmi les principales raisons qui poussent les jeunes africains vers l’extrémisme violent.

Les enquêteurs ont interrogé 495 recrues volontaires d’organisations extrémistes telles que Al-Shabaab et Boko Haram et ont découvert que les actes de violence ou d’abus de pouvoir supposés de la part de l’État constituent souvent l’élément déclencheur de la décision de rejoindre un groupe extrémiste.

Selon le rapport, un tel individu serait plus susceptible de basculer vers l’extrémisme s’il est témoin ou victime d’un abus de pouvoir supposé de la part des pouvoirs publics.

Selon le rapport, un tel individu serait plus susceptible de basculer vers l’extrémisme s’il est témoin ou victime d’un abus de pouvoir supposé de la part des pouvoirs publics.

L’étude fait ressortir le portrait type d’un individu frustré, marginalisé et négligé depuis l’enfance, en mal de perspectives d’avenir, économiques ou civiques, et ayant peu confiance dans les capacités de l’État à assurer les services de base ou à assurer le respect des droits de l’homme.

Selon le rapport, un tel individu serait plus susceptible de basculer vers l’extrémisme s’il est témoin ou victime d’un abus de pouvoir supposé de la part des pouvoirs publics.

Partager.

Laisser un commentaire