Présumé coup d’Etat en Guinée équatoriale : Lounceny Fall envoyé spécial pour des pourparlers

0

Les Nations Unies vont envoyer un émissaire en Guinée équatoriale après que les autorités de ce pays riche en pétrole ont affirmé avoir déjoué une tentative de coup d’Etat par des mercenaires étrangers.

Le Guinéen François Lounceny Fall, l’envoyé spécial de l’ONU pour l’Afrique de l’Ouest, se rendra à Malabo pour des pourparlers la semaine prochaine, a indiqué jeudi un porte-parole de l’ONU, Farhan Haq.

« Peu d’information a émergé » a précisé M. Haq à propos de cette présumée tentative de renversement du président Teodoro Obiang Nguema, qui détient le pouvoir depuis plus de 38 ans.

« Nous condamnons toutes les tentatives de prise de pouvoir anticonstitutionnelle », a ajouté le porte-parole.

Le ministre équato-guinéen de la Sécurité a annoncé mercredi que ses forces avaient déjoué un complot à la fin de décembre visant à évincer le président Obiang grâce une opération menée conjointement avec les forces de sécurité camerounaises.

Le ministre a accusé les partis d’opposition soutenus par des pays qu’il n’a pas nommé de recruter des combattants du Tchad, du Soudan et de la République centrafricaine pour mener une attaque contre le palais présidentiel.

Des affrontements ont été signalés en Guinée équatoriale près de la frontière avec le Cameroun mercredi, a annoncé la télévision d’Etat.

La Guinée équatoriale est l’un des plus grands producteurs de pétrole de la région subsaharienne, mais la grande majorité de sa population vit dans la pauvreté.

En 2004, des mercenaires ont tenté de renverser le président Obiang dans un coup d’Etat dont le financement a été attribué à des financiers britanniques.

En lien avec cette affaire, Mark Thatcher, le fils de l’ancienne Première ministre britannique Margaret Thatcher, avait été condamné en Afrique du Sud après avoir reconnu avoir « tenté de financer des activités mercenaires ».

Avec AFP

Partager.

Laisser un commentaire