MIGRATION DE L’ANALOGIQUE VERS LE NUMÉRIQUE : La GUINÉE PATAUGE ENCORE

0

Conakry, le 20 Juin 2018 – Le Ministre de l’Information et de la Communication a présidé ce jour, la première réunion du comité de suivi et de coordination du processus de migration de l’analogique vers le numérique en République de Guinée.

Cette migration va permettre de converger vers une numérisation totale des supports audiovisuel pour assurer correctement la migration de l’analogique vers le tout numérique en Guinée. Les différents travaux seront réalisés par un comité qui regroupe : le Ministre des Postes Télécommunications et de l’Economie Numérique, le Ministre de l’Economie et des Finances et l’Administrateur Général de l’administration et contrôle des grands projets et des marchés publics.

L’objectif global visé consiste à assurer pour la population un accès universel aux services de communication audiovisuelle, par une couverture nationale en service de diffusion numérique de contenu audiovisuel socialement utile et culturellement diversifié. Financièrement, le numérique permettra à l’Etat guinéen de dégager un maximum de fréquences et récolter des dividendes numériques au profit des sociétés de téléphonies.

En effet ce processus de transition de l’analogique vers le numérique est la conséquence de l’évolution technologique avec l’avènement des techniques de compréhensions des données ou compréhensions numériques. C’est en 2006, que les Etats de la planète ont décidé de tourner le dos aux images analogiques pour migrer vers le numérique. Depuis cette date, certains pays de l’Afrique peinent encore à être au rendez-vous du numérique, malgré la fin de la date butoir de juin 2015. Malgré le manque de moyen financier, le processus de migration de l’analogique vers le numérique est très en avance en République de Guinée.

Pour le Ministre de l’Information et de la Communication, la mise en place de ce comité de suivi et de coordination du processus de migration de l’analogique vers le numérique en République de Guinée, a été une des conditionnalités des partenaires pour la conclusion d’un accord de financement suivi de la mise en œuvre du projet.  Selon, Amara Somparé, « l’objectif pour les partenaires était de trouver une structure pouvant leur servir d’interlocuteur crédible et d’interface avec les décideurs politiques, techniques et administratifs de la Guinée », a-t-il ajouté.

Première réunion du Comité de suivi et de coordination du processus de migration vers le Numérique-20 06 2018-03

« Les travaux du comité de suivi et de coordination du processus de migration de l’analogique vers le numérique, permettront de trouver une solution commune sur les modes de fonctionnement et d’opérationnalisation des décisions qui seront prise dans la mise en œuvre des transitions » explique le Ministre de l’Information et de la Communication. C’est pourquoi, Amara Somparé a affirmé que l’examen de ces points parait important en raison de l’urgence qui s’attache au mode de financement et aux impératifs de lancement effectif des travaux de démarrage. Pour finir, le Ministre de l’Information et de la Communication dira « que l’expertise et l’engagement des membres du comité rassurent, de la réussite de la mission commune que le Président de la République a bien voulu leurs confier pour doter la Guinée d’une infrastructure moderne de radio et de télévision numérique terrestre et permettre à la population Guinéenne d’accéder à ces outils de communication » conclut le Ministre.

Pour les partenaires du comité, ce projet du numérique comprendra plusieurs parties dont la numérisation de la télévision nationale, la numérisation du réseau de la radio et la numérisation des kits numériques. Ce projet permettra d’obtenir une qualité en image et en contenu mais aussi de grande signification sociale et éducative. Pour terminer, les partenaires expriment leurs engagements dans l’accompagnement de la phase de financement et aussi dans la phase des exécutions des travaux tout en respectant les délais et la qualité des travaux.

Avec CCG

Partager.

Laisser un commentaire