Traduire

Lutte contre Ebola : les Nations Unies impliquent les membres des forces vives  

0
Forces vives de Guinée

Forces vives de Guinée

La Guinée fait face à des défis cruciaux pour la stabilité de son développement socio-économique depuis l’apparition du virus Ebola en 2014. Une situation qui attire l’attention et le soutien du monde entier depuis plusieurs mois.

Pour répondre à cette urgence, le système des Nations Unies en Guinée a initié un forum, jeudi à Conakry, afin d’impliquer l’ensemble des composantes de la nation dans la riposte à Ebola.

Le chef de mission des Nations Unies en Guinée, Abdou Dieng a invité l’ensemble des représentants des forces vives, présents à cette rencontre, ‘’de transcender leurs différends pour en faire un front commun contre Ebola’’.

 »Unissons nos forces pour combattre Ebola », a-t-il lancé.  »L’histoire a montré que la volonté collective peut permettre de lutter contre n’importe quel problème », poursuit Abdou Dieng. Au cours de la rencontre, le coordinateur national de lutte contre Ebola a décliné un nouveau plan ‘’zéro Ebola en Guinée’’.

Le Dr Sakoba Kéita promet que dans un ‘’mois, la Guinée aura fini avec Ebola’’. Les dernières statistiques indiquent que depuis quelques jours, le taux d’infection a fortement chuté en Guinée.

Très méfiant de donner quelconque date, le représentant du système des Nations Unies en Guinée,  Ismail Ould Cheikh Ahmed a demandé aux acteurs de la santé et les membres des forces vives de ‘’ne pas crier vite à la victoire’’.

 »Le relâchement constitue notre pire ennemi. Si les communautés cessent d’être vigilantes et stoppent leur surveillance active, si les bailleurs de fonds se tournent vers d’autres priorités et si les efforts de la riposte sont abandonnés trop tôt, la sous-région risque de voir le virus rebondir », a averti le diplomate.

Un engagement a été pris par des leaders politiques, leaders  religieux et membres de la société civile pour contribuer, de leur façon, à vaincre Ebola dans le pays.

 Abdoul Matlaby Baldé

Partager.

Laisser un commentaire