Traduire

L’Union européenne annonce 400 millions d’euros en soutien à la Guinée

0

Bruxelles, le 16 novembre 2017- La Commission européenne a annoncé qu’elle appuiera à hauteur de 400 millions d’euros le Plan national de développement économique et social de la Guinée présenté aujourd’hui à Paris lors du Groupe consultatif.

Le Commissaire en charge de la coopération internationale et du développement, Neven Mimica, a déclaré: « Il y a trois ans, la Guinée était frappée par Ebola. Aujourd’hui, le pays s’est relevé mais il continue à faire face à de nombreux défis. L’Union européenne reste aux côtés du peuple guinéen et appuiera le Plan national de développement économique et social de la Guinée à hauteur de 400 millions d’euros d’ici 2020. Cela signifie que nous mobiliserons plus de 100 millions d’euros additionnels par rapport à ce que nous faisons déjà par ailleurs en Guinée, notamment via le fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique. »

L’appui annoncé permettra de soutenir la consolidation de l’Etat de droit et la gouvernance démocratique et, par ce biais, l’amélioration de la résilience du pays. Il soutiendra la gouvernance du secteur de la santé afin de permettre à l’Etat de délivrer à la population des services de soins de base de qualité et d’assurer son rôle de veille sanitaire. De plus, l’appui au secteur de l’assainissement permettra également de soutenir la dynamisation du potentiel de la capitale, Conakry, et des villes secondaires comme centres de croissance et d’innovation.

En outre, en appuyant la création d’emplois par le développement d’infrastructures économiques dans l’énergie, le transport et le développement urbain, l’Union européenne soutient l’Etat dans sa lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière.

Contexte

La Guinée bénéficie d’un financement du 11ième fonds européen de développement (FED) de 244 millions d’euros pour la période 2014-2020. Ce financement porte sur trois secteurs principaux: la consolidation de l’Etat de droit et de la gouvernance (92 millions d’euros), l’assainissement urbain (84 millions d’euros) et la santé (40 millions d’euros). A ces secteurs s’ajoutent l’appui au secteur routier (20 millions d’euros) et des mesures d’accompagnements en appui à la mise en œuvre (8 millions d’euros).

La Guinée bénéficie aussi au niveau régional d’un soutien dans les domaines du transport et de l’énergie et permettent d’appuyer des opérations de mixage prêts-dons (près de 90 millions d’euros).

La Guinée fait partie des pays éligibles au fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique. A ce titre, elle bénéficiera de deux projets d’appui d’intégration socio-économique des jeunes et de retour et réinsertion des migrants irréguliers (70 millions d’euro).

Partager.

Laisser un commentaire