Traduire

La Palestine brandit l’arme de la CPI

0
Mahmoud Abbas

Mahmoud Abbas

Le 1er avril 2015, les Palestiniens saisiront la Cour pénale internationale (CPI) dans le but de poursuivre les dirigeants israéliens. Pourquoi maintenant ? Cette saisie de la CPI pourra-t-elle avoir des conséquences ? Explications.

Les Palestiniens ont désormais toutes les cartes en main pour saisir la Cour pénale internationale (CPI) et porter plainte contre des dirigeants israéliens.

C’est l’objectif annoncé le 2 mars 2014 par Mohammed Shtayyeh, un des membres dirigeants du Fatah, le parti du président palestinien Abbas : « le dépôt d’une plainte contre Israël à la CPI le 1er avril concernant la dernière guerre à Gaza et contre la colonisation » israélienne de la Cisjordanie occupée.

Pourquoi cette saisie de la CPI intervient-elle aujourd’hui ?

Si la date du 1er avril est ainsi précisée, c’est parce que la Palestine ne peut déposer des plaintes auprès de la CPI que deux mois après avoir été reconnue officiellement membre de la Cour.

C’est chose faite depuis le 7 janvier. Date à laquelle Ban Ki Moon, Secrétaire général des Nations unies, a accepté la demande d’adhésion de la Palestine au Statut de Rome (traité fondateur de la Cour).

En acceptant la compétence de la CPI, la Palestine veut poursuivre les dirigeants israéliens pour « des crimes présumés commis  » dans les territoires palestiniens occupés, notamment à Jérusalem-Est, depuis le 13 juin 2014 ​ »». C’est-à-dire après la dernière opération israélienne contre le Hamas et Gaza. Ce dernier conflit a tué 2 200 Palestiniens et 73 Israéliens en majorité des soldats.

L’annonce de la saisie de la CPI intervient après l’échec d’un projet de résolution prévoyant la fin de l’occupation israélienne des Territoires palestiniens avant 2017. Les Palestiniens ont décidé de jouer la carte de la CPI, mettant à exécution une menace qu’ils brandissaient depuis plusieurs années.

Par Tv5monde

Partager.

Laisser un commentaire