Journée mondiale de la jeunesse : les vœux du ‘’BALAI-CITOYEN’’ pour les jeunes de Guinée

0

A l’occasion de la journée internationale de la jeunesse, célébrée le 12 Août de chaque année, depuis 1999, le BALAI-CITOYEN, une plateforme de la société civile guinéenne a dressé le bilan de la situation des jeunes de Guinee .

Dans une déclaration parvenue à notre rédaction, ces activistes de la société civile ont invité les jeunes guinéens de garder l’espoir et de refuser d’être instrumentalisés pour de fins politiques.

Balai citoyen, archives

Balai citoyen, archives

Déclaration

Chers compatriotes,

Le BALAI-CITOYEN saisit l’occasion pour dresser un bilan de la situation de la jeunesse en Guinée. Force est de constater que bien que notre pays la Guinée soit doté d’un ministère de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, la situation d’emploi des jeunes reste très alarmante. En effet, l’analyse des domaines prioritaires fait ressortir ce qui suit:

– Le chômage, le sous-emploi, les bas salaires et la pauvreté des familles sont les principaux facteurs, auxquels s’ajoutent :

-le niveau d’instruction très bas ;

-la manipulation politique à l’égard des jeunes ;

-l’inadéquation entre la formation universitaire et professionnelle et le besoin du marché d’emploi ;

– Le faible niveau des mesures d’accompagnement pour s’autonomiser…

LE BALAI-CITOYEN célèbre cette journée en se focalisant sur « l’Indépendance économique des jeunes », un appel à l’action qui s’appuie sur le fait qu’une partie importante de la jeunesse est économiquement dépendante.

La jeune génération d’aujourd’hui est la plus nombreuse que notre monde n’ait jamais connue, or une grande partie de cette génération n’a pas les chances d’exercer son plein potentiel ni d’assumer le contrôle sur sa propre destinée et d’effectuer de choix véritables. Les jeunes, avenir de la nation, sont confrontés à des défis considérables. Beaucoup de jeunes vivent dans la pauvreté avec un revenu et un pouvoir d’achat insuffisant pour subvenir aux besoins quotidiens.

Les jeunes guinéens n’acquièrent leur indépendance économique qu’à partir du moment où ils ont accès à toute la gamme d’opportunités et de ressources économiques, y compris l’emploi décent et un revenu leur permettant de supporter le coût de la vie, ainsi qu’une sécurité sociale.

De plus en plus, les jeunes disent à leurs gouvernants : « Ceci n’est pas le monde que nous voulons. » Des millions de jeunes guinéens souhaitent accéder à l’indépendance économique et à un avenir meilleur. Alors pendant qu’ils entretiennent ces espoirs et s’efforcent du mieux pour y parvenir, il est important que le gouvernement crée des conditions plus favorables, pour leur permettre de poser des actes et de devenir des membres actifs de la société.

A cet effet, il est indispensable que la jeunesse bénéficie d’un enseignement adéquat, de même qu’à des possibilités de formations et d’emplois décents pour être à mesure de tirer le meilleur parti de leurs compétences. Il demeure cependant que les jeunes peuvent poser des actes en matière d’éducation et d’emploi qui renforcent leur capacité à devenir économiquement indépendants au cours de leur vie. Il est donc important de comprendre qu’ils ne constituent pas un fardeau mais un atout social essentiel, une ressource dont la maîtrise peut favoriser la réalisation d’objectifs sociaux plus élevés.

LE BALAI-CITOYEN, au nom de ses 138 organisations membres à travers les 33 préfectures de la Guinée et les cinq communes de Conakry, condamne avec vigueur l’instrumentalisation de la jeunesse par la classe politique à tous les niveaux à des fins égoïstes et rappelle par la même occasion que la place et la valeur de la jeunesse doivent être reconnues en posant des actes concrets.

– Nous estimons que, dans un monde où la compétition entre les économies s’amplifie et où les populations les moins éduquées sont marginalisées et soumises aux risques de pollution politique, l’enseignement ne doit plus être un moyen de domination des élites sur les populations, mais un outil de développement personnel et d’épanouissement à la disposition de tous.

– Nous proposons une réforme du système éducatif afin qu’il réponde aux exigences de la mondialisation.

– Nous soutenons que la solution à la problématique du chômage se trouve dans la libération du talent des jeunes par la promotion de la culture d’entrepreneuriat, les investissements privés. L’entreprise privée, doit devenir la principale pourvoyeuse d’emplois.

Partout dans le monde, la pauvreté recule lorsque la liberté économique augmente. Les populations doivent être libérées du poids de leur Etat pour entreprendre. L’enrichissement personnel ne doit plus être l’exclusivité des élites politiques, pour lesquelles il apparaît d’ailleurs bien souvent illicite.

À l’occasion donc de cette Journée internationale de la Jeunesse 2016, nous demandons aux jeunes de Guinée de ne pas perdre espoir et les rassurons que LE BALAI-CITOYEN promeut l’excellence, le mérite et la responsabilité au sein de la jeunesse et à augmenter leurs chances de réussite par la création d’un cadre institutionnel permettant de rétablir les possibilités de concurrence dans le monde des affaires, car c’est la compétition qui est à la base du dynamisme et de la performance pour le bien-être des populations.

Vive la jeunesse ;

Vive la paix ;

Que Dieu bénisse la Guinée et les guinéens !

Partager.

Laisser un commentaire