Traduire

Guinée : un parti d’opposition décline sa participation à la mise en place des démembrements de la CENI

0

Dans un communiqué dont zoneafrique.net a reçu copie, le parti des Nouvelles Forces Démocratiques (NFD), dirigé par le jeune leader Mouctar Diallo, a annoncé sa décision de ne pas prendre part à la mise en place des démembrements de la commission nationale électorale indépendante en prélude aux élections présidentielles de 2015. Le parti évoque entre autres, le non respect par certains grands partis de l’opposition des décisions prises à l’issue de la réunion du 17 mars dernier.

Mouctar Diallo, leader de NFD

Mouctar Diallo, leader de NFD

Lisez le communiqué !

Le Bureau Exécutif National de NFD (Nouvelles Forces Démocratiques) demande à tous les membres et responsables du Parti, sur l’ensemble du territoire national, de ne pas prendre part à la mise en place des démembrements de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante), jusqu’à nouvel ordre.

NFD reste cohérent et donc ne peut dire une chose et faire son contraire. En effet, s’opposant à la décision de la CENI d’organiser les élections présidentielles avant celles locales, l’Opposition Républicaine à sa réunion du 17 mars 2015 avait décidé de mettre en application les décisions qu’elle avait annoncées dans sa déclaration du 06 mars 2015, à savoir :

La suspension de la participation des députés de l’opposition aux activités de l’Assemblée Nationale ;

La non-reconnaissance de la CENI ;

La contestation ouverte des délégations spéciales et autres chefs de quartier illégalement installés par le pouvoir ;

La reprise des manifestations citoyennes pour exiger la satisfaction des revendications légitimes de l’opposition républicaine.

Ces décisions ont été confirmées par la réunion des trois leaders de l’opposition que sont El hadj Cellou Dalein Diallo de l’UFDG, Monsieur Sidya Touré de l’UFR et Monsieur Lansana Kouyaté du PEDN, à Paris le 23 mars dernier.

Partant de là, NFD a été surpris de constater que des listes ont été déposées par certains grands partis de l’Opposition Républicaine de façon unilatérale et précipitée, pour faire partie des démembrements de la CENI que sont les CECI au niveau des communes, les CEPI au niveau des préfectures et des CESPI au niveau des sous préfectures. En plus, certains députés de l’opposition ont participé aux travaux des parlements  de la CEDEAO et Africain au compte de l’Assemblée Nationale Guinéenne, après que la décision de suspendre notre participation aux travaux de l’Assemblée Nationale soit prise par l’Opposition Républicaine. Le principal emportant l’accessoire, l’Opposition aurait dû s’abstenir de toute participation à ces instances et organes à tous les niveaux pour être cohérent et efficace. Cette attitude hésitante et collaboratrice de l’Opposition, encourage la CENI à foncer vers la mise en œuvre de son chronogramme d’organisation des élections présidentielles avant les élections communales.

La réalisation de l’alternance en 2015 requiert nécessairement l’existence d’une bonne organisation, de la méthode, de stratégies efficaces, d’une vision claire, de l’unité d’action et d’une réelle détermination au sein de l’opposition.

Conakry, le 25 Mars 2015

Le Bureau Exécutif National

Partager.

Laisser un commentaire