Guinée : situation tendue à Kaloum, centre de l’administration

1

Des mouvements de contestation ont été signalés, lundi 12 mars 2018, à Kaloum, centre d’affaires et administratif en Guinée, a-t-on appris.

Les contestataires, composés des femmes et des jeunes, scandent des propos hostiles au président de la République et exigent la fin de la grève des enseignants qui paralyse le système éducatif guinéen depuis le 12 février dernier.

Selon nos informations, le mouvement est parti des quartiers de Boulbinet et  Manquepas, où les manifestants ont érigé des barrages et brûlé des pneus sur la chaussée.

Fortement déployés sur les points stratégiques de la ville, les éléments des forces de l’ordre (policiers, gendarmes et bérets rouges) observent pour le moment la scène sans la moindre réaction.

Aux dernières nouvelles, la foule se dirige vers le palais présidentiel.

La rédaction

Partager.

Un commentaire

Laisser un commentaire