Guinée : Said Fofana reçu par le président de l’Assemblée Nationale

0

Le président de l’Assemblée Nationale (AN) de la République de Guinée, honorable Claude Kory Kondiano a reçu en audience le médiateur de la République, Mohamed Saïd Fofana, dans la matinée du mercredi, 11 avril 2018, dans la Salle des Actes du Palais du peuple, à Conakry, rapporte le correspondant de l’AGP près le Parlement.

Cette tournée du médiateur de la République dans les institutions de la République et les Départements ministériels entamée depuis tout juste après son installation, s’inscrit dans une dynamique pour que l’Etat de Droit soit une réalité, et au renforcement de la paix et de l’unité nationale.

Dans son intervention de circonstance, le médiateur de la République, Mohamed Saïd Fofana a indiqué, que le président de l’AN, honorable Claude Kory Kondiano lui a fait l’honneur de cette audience, pour examiner avec lui les passerelles de collaborations qui puissent exister entre les institutions, telle l’AN.

«J’ai fait comme partout ailleurs, j’ai dit au président quelle était ma nouvelle mission, quel était le programme majeur que nous allons mettre en chantier, j’ai demandé donc son appui. Pour ce faire je lui ai promis que ces deux institutions doivent collaborer pour que l’Etat de Droit soit une réalité au bénéfice du citoyen guinéen, et aussi au renforcement de la paix et de l’unité nationale», a précisé le médiateur de la République, Mohamed Saïd Fofana ex-premier ministre sous la 3ème République.

Pour les doléances formulées auprès du président de l’AN, le médiateur dit avoir reçu une réponse assez encourageante.

«Je crois qu’à l’avenir, cela va être matérialisé sur le terrain», a rassuré M. Fofana, tout en exprimant sa satisfaction de l’accueil, dont il a fait l’objet.

Pour le président de l’AN, honorable Claude Kory Kondiano, c’était une visite de courtoisie qui s’est très bien passée, et que son institution attendait il y a de cela 03 jours.

«On aurait pu recevoir le médiateur si tôt, mais nous avions été très pris dans les travaux préparatoires à l’ouverture des travaux de la Session des Lois», s’est justifié le parlementaire.

«Nous avons pu le rencontrer et nous lui avons dit combien heureux nous avons été de lui recevoir et nous nous sommes engagés de travailler en étroite collaboration avec lui, et nous avons promis de faire en sorte, qu’à partir de demain, une interface sera désignée à l’AN pour le suivi des relations, pratiquement au jour le jour, entre les deux institutions», a promis le président à son hôte.

Pour clore son intervention, le président de l’AN de Guinée a souligné : «Nous avons pris l’engagement de faire en sorte que nous puissions être disponibles pour travailler dans le sens, de leur côté comme de notre côté, des intérêts supérieurs des administrés lorsque, bien entendu dans les rapports conflictuels qui peuvent naître entre les services administratifs et les administrés, il se trouve que ce sont les administrés qu’il faut défendre».

AGP

Partager.

Laisser un commentaire