Guinée : des présumés arnaqueurs démasqués par la gendarmerie

0

La gendarmerie nationale vient de démasquer un réseau des présumés d’arnaqueurs en Guinée. Au nombre de six personnes, ces jeunes ont été présentés à la presse ce mardi à l’escadron mobile numéro 1 de Kaloum par le porte-parole de la gendarmerie nationale.   

Selon le commandant Mamadou Alpha Barry, les présumés Yaya Diallo, Mamadou Saidou Bah, Bangaly Oularé, Oumar Soumah, Sylvie Gomou et Aissata Touré se faisaient passer pour le directeur général, la secrétaire et le directeur des ressources humaines de la douane pour ‘’promettre de l’emploi à leurs victimes’’.

« Ce groupe de présumés arnaqueurs promettait de l’emploi à leur victime déjà ciblée. Aissatou Diallo, en quête du sésame, sera victime de ce groupe, qui l’appelle et lui fait une proposition de recrutement à la Fonction publique, précisément la Douane. Le groupe lui propose, moyennant de l’argent une formation en deux temps : une formation en Hollande et une autre à Dakar » a introduit Commandant Barry.

A en croire aux propos de Aissatou Diallo, étudiante en quête du premier emploi, ces présumés arnaqueurs l’auraient pris plus de 90 millions de francs guinéens dans cette affaire.

« C’est Yaya Diallo m’a arnaquée d’une forte somme. D’abord nous sommes dans le même quartier, il y a six, sept ans qu’on se connait. Quand on s’est rencontré un jour, il m’a dit qu’il travaille à la Douane et que sa mère est la Secrétaire du directeur général du port. Il m’a dit qu’il peut m’aider à faire un stage. Sur le champ, il m’a dit les dossiers à fournir. Quand j’ai préparé tous les dossiers, il m’a donné un rendez-vous au port. Après qu’il a reçu mes dossiers, c’est un certain soi-disant chef de cabinet qui m’appelle pour me dire qu’ils ont reçu les dossiers, mais pour que le Directeur accepte, qu’il faut que j’envoie une certaine somme. Ça a débuté par 1.500.000 GNF. Après chaque jour c’est des nouveaux dossiers, le voyage, problème de visa, passeport. Si ce n’est pas lui c’est le soi-disant Directeur général, le chef de cabinet, son assistant » a-t-elle-révélé avant d’expliquer comment elle a réussi à démasquer ces présumes arnaqueurs.

« Comme j’ai commencé à perdre confiance, ils ont fait appel à deux filles pour me dire qu’elles sont aussi victimes comme moi. Elles m’ont dit qu’elles ont dépensé le même montant que celui que j’ai déposé. C’est ainsi que j’ai demandé au garde du corps du Directeur général s’il y a du recrutement. Il m’a dit que c’est de l’arnaque et de ne plus verser de l’argent à ces gens. Par après, j’ai appelé Yaya, qui me dit qu’il est en formation à Kamsar pour six mois. Je lui ai dit qu’il est parti alors qu’il est mon bras droit, celui à qui j’ai confiance. Il m’a répondu que le Directeur général a eu un décès et qu’il est parti à N’Zérékoré mais qu’il allait rentrer bientôt. Aussitôt, le soi-disant directeur m’a appelée pour me dire qu’il est là et m’a donné un rendez-vous le jeudi passé (le 21 juillet 2016, ndlr) au port en envoyant deux  millions pour que je puisse récupérer mes papiers. Et Aissatou Touré ne faisait que m’appeler tout le temps pour me demander si j’ai reçu la somme. Je lui ai dit que je l’ai reçue et que j’étais sur le point de la déposer à la Douane. Et quand je suis arrivée au port le jeudi, le numéro du grade du corps du Directeur du port ne passait pas. Je les ai appelés pour leur dire de reporter le rendez-vous au lendemain, le vendredi. Je leur ai promis que j’enverrai la somme. Quand je suis venue le vendredi, j’ai appelé la fille pour lui demander de sortir afin qu’elle puisse récupérer l’argent. Elle me dit qu’elle ne peut pas sortir puisqu’elle travaille avec le directeur. Elle m’a dit d’envoyer par Orange Money. Chose que j’ai refusée. Elle m’a dit que son mari se trouve à Cosa (le nommé Mamadou Saidou Bah) pour un décès et qu’il doit venir. Ce nommé Saidou Bah m’appelle pour me dire de l’attendre. Et quand il est arrivé on a mis main sur lui. Ensuite Yaya l’a appelé pour lui demander s’il a la somme. Il a dit oui. Il lui a dit de le trouver au niveau de l’ambassade du Nigeria. C’est là qu’on l’a pris lui aussi. Puis Aissatou l’a appelé pour s’enquérir de la situation. C’est ainsi qu’on est venus la prendre elle aussi à Belle-vue. Après on est parti voir le Directeur général qui les a envoyés ici.»

Interrogé sur ces accusations, l’un des présumés arnaqueurs,-Yaya Bah n’a pas nié les faits. Mais il reconnait avoir arnaqué à la fille une somme qui ne dépasserait pas les 17 millions de francs guinéens. ‘’Parmi les six personnes, il y en a trois, Oumar Soumah, Aïssata Touré et Saïdou Bah qui ne sont pas impliquées dans cette affaire », dit-il avant de déclarer qu’ils auraient été torturé par des éléments de la gendarmerie.

Alpha Binta Diallo

Pour www.zoneafrique.net

Partager.

Laisser un commentaire