Guinée : les manifestations politiques mises en veilleuse

0

Le rétropédalage de la mouvance présidentielle sur le projet d’amendement du code électoral semble avoir porté fruits en Guinée-Conakry. Réunis en conférence de presse ce mardi 10 janvier au tour de Cellou Dalein Diallo, les principaux leaders de l’opposition Républicaine n’ont pas écarté leur ‘’ éventuel retour’’ au sein du comité de suivi pour l’application de récents accords politiques .    

Dans son introduction, le porte-parole de l’opposition Républicaine a rappelé ce qui opposait son camp à celui de la majorité présidentielle depuis la signature de ces accords.

« En fait, le conflit qui nous a opposé à la mouvance présidentielle ne concernait plus les quartiers et les districts, mais plutôt les élections communales proprement dites, c’est-à-dire le mode d’élections au niveau des communes. Eux, ils souhaitaient que cela soit modifié pour que ça soit un scrutin majoritaire », a rappelé Aboubacar Sylla.

Selon lui, la situation semble être débloquée par le fait que la mouvance présidentielle a officiellement annoncé le retrait de sa proposition d’amendement du code électoral.

«Nous sommes aujourd’hui dans une situation qui revient de plus ou moins à la normalité », se félicite le président de l’UFC, regrettant de passage le temps perdu pour adopter le nouveau code électoral qui aurait permis la tenue des élections locales au mois de février prochain.

« Nous ne pouvons pas organiser les élections locales en février comme prévu par l’accord politique du 12 octobre dernier. Tout ceci veut dire qu’il y a une volonté manifeste de la mouvance présidentielle de retarder ou d’empêcher la mise en œuvre de cet accord » regrette-t-il.

A écouter Aboubacar Sylla, l’espoir est encore permis pour que l’opposition Républicaine revienne au sein du comité de suivi pour l’application des derniers accords politiques.

« Nous allons nous concerter dans les jours à venir et nous allons prendre la décision à une éventuelle reprise de notre participation aux travaux du comité de suivi », conclut Aboubacar Sylla.

Alpha Binta Diallo

00224622534801

www.zoneafrique.net

Partager.

Laisser un commentaire