Guinée : un lendemain du scrutin incertain

0

Guinée- Le lendemain du scrutin communal et communautaire du 04 février 2018 s’annonce incertain en Guinée. Des tensions sont signalées, lundi matin, un peu partout à travers le pays, a-t-on appris.

Selon nos informations, les camps rivaux s’accusent de tentative de falsification des résultats issus des bureaux de vote.

Par exemple, à Lambanyi, commune de Ratoma, c’est le chef de quartier qu’on accuse d’avoir falsifié les procès-verbaux en provenance de différents bureaux de vote.

A Dubréka, le risque d’affrontement entre partisans du parti au pouvoir et ceux de l’opposition reste élevé. Là aussi, apprend-t-on, des jeunes du quartier Kennendé insatisfaits des résultats sortis des urnes menacent de semer la pagaille à la préfecture.

Dans la sous-préfecture de Linsan, relevant de la préfecture de  Kindia en basse Guinée, de violents affrontements ont éclaté entre militants du RPG, parti au pouvoir  et ceux de l’UFDG, principal parti de l’opposition du pays. D’après nos sources, plusieurs dégâts sont à déplorer.

A l’instant, aucun résultat, encore moins le taux de participation n’a été publié par l’institution en charge de l’organisation des élections en Guinée. Ce retard s’explique par le fait que les opérations de calcul se feront cette année de manuelle.

Nous y reviendrons !

Partager.

Laisser un commentaire