Guinée : le concours de prix du journalisme agricole et rural lancé

0

Un concours d’un prix du journalisme agricole et rural est lancé pour la première fois en Guinée. L’initiative est de l’association  médias et agriculture pour le développement rural (AMEDAR), soutenue par  l’Ambassade des Etats-Unis en Guinée.

AMEDAR

AMEDAR

Le  prix vise à encourager les journalistes et les photographes des différents types de medias, à produire plus d’articles et d’images sur l’agriculture et le monde rural, dont l’importance est de taille pour la Guinée.

Selon le président de l’ONG, Thierno Mamadou Diallo, plusieurs études sur le secteur de l’agriculture en Guinée montrent que dans les médias, les sujets agricoles sont abordés à 90% de cas dans des discours officiels et seulement 5% par les agriculteurs et les ruraux qui sont en contact direct avec la réalité. Ainsi, l’association veut faire mieux connaitre le secteur agricole de la Guinée, en donnant la parole aux acteurs du monde paysan.

Qui peut, et comment participer à ce concours ?

Sont admissibles à ce concours, les journalistes de la presse écrite, radio télévision, presse en ligne et photo-reporters. Ils sont invités  à proposer un article d’au moins 300 caractères, un reportage d’une minute 30 secondes ou une photo d’une bonne résolution diffusée ou publiée entre le 1er janvier et le  30 novembre 2015, sur un sujet consacré à l’agriculture, l’alimentation, à la ruralité ou à l’environnement.

Les dossiers de candidature sont reçus à la Maison de la presse de Conakry et, ou à la radio Kania Zik à Kindia pour ceux qui sont à l’interieur du pays, du 1er janvier au 30 novembre 2015, et la compétition s’ouvre officiellement, vendredi 16 octobre 2015.

«Au soir de la compétition, chacune des cinq catégories de la 1ère édition du  »Prix du Journalisme agricole et rural » récompensera les lauréats d’un ordinateur portable et d’un dictaphone. Aussi, les 20 meilleurs candidats bénéficieront d’une formation sur la thématique Agricole», a fait savoir Thierno Mamadou Diallo

Le but ultime, précise M. Diallo, est de contribuer  de façon durable à l’amélioration des revenus en milieu rural, à la diminution de l’exode ainsi qu’à la conscientisation des citoyens sur les potentialités agricoles du pays pour le mener vers l’autosuffisance alimentaire.

Aliou Diallo

664 02 05 01

Zoneafrique766@gmail.com

Partager.

Laisser un commentaire