Guinée : l’agenda de la conférence des jeunes sur le climat (COY 13) présenté  

0

Les préparatifs de la conférence des jeunes sur le climat, organisée  à la veille de chaque COP, vont bon train en Guinée. Réunies au sein d’un réseau national, des ONG  environnementales de Guinée ont décliné, samedi 09 septembre 2017, leur agenda pour la réussite de cet événement.  

Prévue du 10 au 12 octobre prochain à Conakry et dans les quatre régions du pays, dont le thème est « la Jeunesse africaine face aux enjeux des changements climatiques », cette conférence des jeunes sur le climat (COY 13), première du genre en Guinée, va regrouper environs 250 jeunes venus de la Guinée et d’autres pays du continent africain.

L’idée d’organiser la COY 13 locale-Guinée  est partie du constat selon lequel tout le monde ne peut pas effectuer le déplacement sur Bonn en Allemagne (où doit se tenir la COP23), car rapporte Sékou Amadou Diakité, Coordinateur national du réseau national de la société civile pour l’environnement et le développement durable (RENSCEDD), cette année la COY 13-monde regroupera huit cent personnes.

A Conakry, représentants des organisations environnementales de la Société civile, délégués venus des pays africains, représentants de l’administration, experts dans le domaine de l’environnement et partenaires vont échanger sur des notions liées à l’éducation citoyenne environnementale.

De l’autre côté, des conférences régionales sont prévues dans les régions naturelles du pays, dont les notions seront en fonction des réalités environnementales de la localité. A ce niveau, 100 personnes, dont 25 par région,  seront outillées sur les enjeux des changements climatiques.

Au total, 11 thèmes seront développés pendant cette conférence des jeunes sur le climat COY 13. Il s’agit entre autres des thèmes portant sur la gouvernance minière et environnementale, de l’habitat, de transport, de l’écotourisme, de l’eau, de la paix et droits humains ou encore de déchets et emploi jeunes et les énergies renouvelables.

Au terme de toutes ces panoplies d’activités, le réseau national de la société civile pour l’environnement et le développement durable (RENSCEDD) entend parapher des propositions assorties des recommandations formulées par les  participants afin de les transmettre au gouvernement et à tous les partenaires techniques et financiers.

Alpha Binta Diallo

Partager.

Laisser un commentaire