Traduire

Guinée : l’administration scolaire accusée d’ingérence dans les affaires syndicales

0

Le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) a menacé, lundi 29 janvier 2018, de déclencher une grève générale et illimitée sur toute l’étendue du territoire national.

Les responsables de ce syndicat accusent le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation ainsi que les chefs de cabinet, directeurs nationaux, inspecteurs régionaux, directeurs préfectoraux et communaux de l’éducation et chefs d’établissements d’ingérence dans les affaires syndicales.

Dans leur communiqué, le groupe d’Aboubacar Soumah a mis en garde les autorités du pays que ‘’toute sanction prise à l’encontre d’un responsable syndical congressiste ou non à quelque niveau que ce soit, entrainerait ipso facto le déclenchement d’une grève générale et illimitée sur toute l’étendue du territoire national’’.

Condamnant toute forme d’exactions, d’intimidations et menaces proférées à l’endroit des responsables syndicaux à la base d’une part et les enseignants d’autre part, le bureau exécutif du SLEG version Soumah réaffirme son ‘’ engagement et sa volonté de jouir de sa parfaite légalité dans un État de droit’’.

Aux dernières nouvelles, le Conseiller chargé des questions pédagogiques, l’Inspectrice Générale de l’éducation, les Directeurs Nationaux, le Chargé des Ressources humaines tiendrons une conférence de presse ce mardi pour communiquer sur la crise qui mine le secteur de l’éducation depuis le 12 Novembre 2017.

Partager.

Laisser un commentaire