Traduire

Guinée: la main tendue du gouvernement à l’opposition

0

La déclaration de l’opposition guinéenne à Paris sonne comme un coup d’épée dans la marre au sein du gouvernement. Mercredi, son porte-parole a réagi en appelant les opposants au régime en place, à la  »reprise immédiate du dialogue ».

Le porte-parole du gouvernement guinéen

Le porte-parole du gouvernement guinéen

 »Nous appelons l’ensemble de la classe politique au dialogue. Nous sommes ouverts à des solutions, et nous restons à l’écoute. Ce dialogue doit se tenir sans préalable et reprendre au plus vite », a déclaré Damantang Albert Camara, porte-parole du gouvernement.

Confus, à l’issue d’une conférence, le gouvernement appelle l’ensemble de la classe politique  »au consensus, au respect de la Constitution et des lois de la République, qui sont les principes fondamentaux pour la démocratie, la stabilité et le développement en Guinée ».

Pourtant, l’exécutif reconnait que les divergences de vue sont indispensables à l’équilibre de toute démocratie, et salut les débats.

Pour les forces politiques, rappelle le ministre de l’enseignement technique et de la formation professionnelle et de l’emploi, le Parlement est l’enceinte institutionnelle par excellence pour débattre, et les médias constituent un relais indépendant.

 »Manifester est un droit fondamental que l’Etat respecte et protège avec la plus grande attention, et qui doit être exercé par les citoyens et les formations politiques dans le strict respect de la Loi. Exercer sa liberté de manifester ne doit pas se faire dans la violence ou en mettant à mal la liberté et la sécurité d’autrui. C’est aussi cela l’apprentissage démocratique que la Guinée doit continuer à faire ».

Chronogramme de la CENI

Alors que l’opposition continue de dénoncer et d’exiger l’organisation des élections communales  avant la présidentielle, le gouvernement lui, dit être en phase avec l’institution en charge d’élections dans le pays.

 »Nous respectons les décisions de la CENI dès lors qu’elles ont été prises à la majorité de ses membres, et qu’elles respectent la Constitution et les fondamentaux démocratiques, précise Damantang qui appelle  »toutes les forces politiques à se rendre aux prochaines élections ».

Par ailleurs, il invite tous les citoyens guinéens et les représentants des formations politiques, à faire des prochaines élections une  »réussite et une fierté pour notre Nation ».

Mamadou Aliou Diallo pour zoneafrique.net

Partager.

Laisser un commentaire