Guinée : Alpha Condé sur les traces du régime de Sékou Touré ?

0

Quand Alpha Condé a dit qu’il prendrait la Guinée là où Sékou Touré l’a laissée, beaucoup de guinéens et d’observateurs croyaient à un lâchage de mots plutôt surprenants, ne venant nullement du fond de son cœur.

Mais au fil des ans et au regard des actes posés par le numéro un guinéen et ses lobbys extrémistes, on se rend compte que c’était bien les méthodes révolutionnaires et cyniques de la redoutable machine oppressive du PDG dont allait s’inspirer Alpha Condé dans l’exécution de ses plans machiavéliques de ses adversaires politiques.

Le dernier cas en date, c’est bien cette histoire de Boubacar Diallo alias « grenade», que le Procureur du tribunal de Dixinn Souleymane Sidy Ndiaye, vient de présenter arme lourde à la main, ou posant avec l’épouse de Cellou Dalein Diallo hadja Halimatou Diallo et le député Ousmane Gaoual Diallo.

Malheureusement les chargés de ces missions de bas étage de Alpha Condé ne savent pas faire comme ceux très raffinés de Sékou Touré dans le montage des scénarios.

C’est pourquoi l’on n’a pas eu besoin de jumelles, pour voir le logo de la gendarmerie nationale en fond d’image de « grenade », celui par qui le procureur va mettre la main sur les responsables de l’Ufdg au motif d’être des complices voire même des commanditaires des commis sur l’axe de la route le prince.

L’objectif final recherché étant de condamner Cellou Dalein Diallo, son épouse, Ousmane Gaoual et tous les responsables de l’Ufdg qui empêchent Alpha condé de s’éterniser au pouvoir en tripatouillant la constitution.

Le ridicule ne tue pas vraiment. Sinon la décence, le droit et la bonne foi voudraient plutôt que le procureur ouvre des enquêtes sur les 94 morts, les blessés graves, les importants dégâts, les vols les viols, les violences et les injures à caractère ethnique.

Non leurs auteurs bénéficient du soutien de Alpha Condé de son gouvernement et de toute la chaîne de commandement militaire.

Oui 34 ans après la disparition de Sékou Touré, le système qui lui a permis de broyer toute l’élite civile et militaire de la Guinée est remis au goût du jour par Alpha Condé.

Comme quoi les habitudes ont la vie dure. Mais koro apprendra à ses dépens, que les temps ont changé et que l’heure est à la démocratie et au respect des droits humains.

Amadou Diouldé Diallo

Partager.

Laisser un commentaire