Grève syndicale: des jeunes de la société civile appellent à plus «de vigilance et d’engagement » 

0

« Nous, Jeunes Citoyens des Communes de Conakry et des Préfectures, avons suivi la rencontre, ce mardi 27 février, entre le Président de la République et le Bureau Exécutif du SLECG, conduit par son Secrétaire Général M. Aboubacar Soumah, au sujet de la grève des enseignants de Guinée.

Nous, Jeunes Citoyens des communes de Conakry et des préfectures, nous nous réjouissons de cette avancée qui doit permettre le retour des enfants, dans les écoles de Guinée et remercions le Président de la République en espérant que les négociations entreprises seront franches et produiront rapidement des résultats consensuels.

En attendant une issue urgente et heureuse à ces négociations pour un retour rapide des enfants dans les classes d’écoles de Guinée,

Nous Jeunes Citoyens des communes de Conakry et des Préfectures, lançons un appel à tous les camarades, pour plus de vigilance et d’engagement. Nous devons rester déterminés et mobilisés et poursuivre le renforcement de nos cellules de base dans un esprit citoyen, afin de poursuivre notre lutte pour :

  • Plus de justice sociale et de bonne gouvernance dans notre Pays ;
  • Une meilleure gestion par les autorités, de nos ressources économiques qu’elles soient, naturelles, immobilières et financières.

Nous devons demeurer mobilisés contre :

  • la corruption et l’impunité ;
  • le chômage des jeunes, ainsi que l’injustice et la violence envers eux ;
  • l’appauvrissement continu des populations.

Demeurons mobilisés pour le respect de nos droits : à une vie décente et à la justice sociale ! »

Conakry, le 1er Mars 2018

DECLARATION DES JEUNES CITOYENS DE GUINEE

 

Partager.

Laisser un commentaire