Grève syndicale contre la hausse du prix du carburant : des jeunes pour le respect du mot d’ordre

0

A l’appel d’une grève générale de l’inter-centrale syndicale CNTG/ USTG pour protester contre l’augmentation du prix du carburant à la pompe, des jeunes sont sortis, jeudi 05 juillet 2018, pour perturber la circulation dans plusieurs endroits de la capitale guinénne, a-t-on constaté.

En cette deuxième journée de grève syndicale de 72 heures renforcée par une journée ‘’ville morte’’ appelée par la société civile, des jeunes favorables aux réclamations du mouvement social tiennent mordicus au respect du mort d’ordre.

A la Transversale numéro 8, en allant vers Sonfonia dans la commune de Ratoma, des groupuscules des jeunes minus des bâtons ont obligé les automobilistes et motards de rebrousser chemin.

Sur place, le syndicat du transport était présent sur les lieux pour dire aux conducteurs de Moto-taxi d’observer la grève pour ne se voir sanctionner.

Les mêmes scénarios se sont  produit à la T6, à Wanidara jusqu’à Koloma, en passant par Cosa dans la commune de Ratoma.

A Tombolia dans la commune de Matoto, des jeunes ont aussi empêché le passage d’une escorte de l’Assemblée nationale. Dans ce tohu-bohu, un homme aurait été percuté par un véhicule dont le chauffeur voulait rebrousser chemin, a-t-on appris.

Partout dans la capitale, se trouver un moyen de déplacement demeure un véritable parcours de combattant.

Partager.

Laisser un commentaire