Traduire

Grève des enseignants en Guinée : la ville de Télimélé paralysée par une manifestation d’élèves

0

La ville de Télimélé a été paralysée, jeudi 16 novembre 2017, par des élèves des  collèges de Kolly et Dara en colère contre l’absence de leurs enseignants dans les salles de classe, a-t-on appris des sources concordantes.

Selon nos informations, plusieurs enseignants de Télimélé ont boudé les salles de classe pour obéir au mot d’ordre de grève lancé, lundi 13 novembre, par le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée.

Sevrés des cours depuis lundi, les élèves de Kolly et Dara ont décidé de faire sortir ceux du collège d’ALIK (une école privée de la place), selon un citoyen qui rapporte qu’une ‘’vive altercation a apposé les deux camps.

«  Les élèves ont barricadé le carrefour menant à la direction préfectorale de l’éducation. Même le préfet  qui voulait aller au lycée de Ley wendou a été stoppé net.  A l’heure où je vous parle, le marché de Télimélé est fermé et les élèves se dirige vers la préfecture » a confié notre interlocuteur.

Minimisé par le gouvernement, le mouvement commence à prendre d’ampleur. Les cours ont été perturbés dans plusieurs établissements de Conakry et dans certaines villes du pays.

Parmi les revendications, le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée réclame entre autres la levée de la suspension de deux de leurs camarades, le paiement intégral à la fin de ce mois de novembre de la valeur monétaire du point d’indice et un salaire de base de 8.000.000 GNF pour tous les enseignants.

Partager.

Laisser un commentaire