Crise dans le système éducatif en Guinée : la solution du PEDN

0

Le parti de l’espoir et de développement national- PEDN- de l’ancien premier ministre, Lansana Kouyaté, s’est prononcé, mercredi  7 mars 2018, sur la crise qui mine le secteur de l’éducation en Guinée depuis le 12 février dernier.

En conférence de presse, le chargé de communication du parti a estimé que le gouvernement guinéen peut bel et bien accéder aux réclamations des syndicalistes, sans qu’il n’y ait un quelconque préjudice au niveau de l’économie du pays.

«  Avec une réduction des voyages d’Alpha Condé, nous pouvons aujourd’hui payer les enseignants, voir  même payer plus que les 40% » estime François Faya Bourouno, qui demande humblement au chef de l’Etat ‘’de prendre 100 milliards dans son budget qui est à 399 milliards pour ajouter sur le budget du Ministère de l’Education nationale’’.

« Même les 8 millions qu’on est en train de demander, la Guinée peut les payer sans enregistrer de déficits », insiste-t-il, en vantant le mérite de  son leader Lansana Kouyaté, qui, selon lui, s’est battu pour que ces 40 % de la valeur indiciaire soient obtenus par les enseignants.

« Les 40% que les enseignants demandent, c’est un effort du gouvernement dirigé par le gouvernement du président du Pedn » a rappelé Faya Bourouno.

S’exprimant sur l’adresse à la Nation du président de la République, le chargé de communication du PEDN dit être déçu du contenu du message.

« On a suivi le discours du président de la République, le contenu était vide et décevant quand c’est un président de la République qui se comporte comme ça », a-t-il  regretté.

Partager.

Laisser un commentaire