Crise au sein du PNR: des sanctions annoncées contre les frondeurs

0

Des membres fondateurs du parti national et du renouveau, PNR, en tête Bah Fisher, contesté par un groupe, se sont retrouvés, samedi 14 avril 2018, à Lambanji dans une concession privée, banlieue de Conakry, pour annoncer des sanctions contre ceux qui ont voulu destituer le président du dit parti.

Face à des militants venus apporter leur soutien à son maintien à la tête du PNR, Bah Fisher, s’appuyant sur les textes juridiques qui régissent la vie de son parti, a déclaré être « président jusqu’à preuve du contraire.

Bah Fisher, président contesté du PNR, photo zoneafrique.net

« Quatre personnes du parti se sont retrouvés, ont sorti un document qu’ils ont publié sur les réseaux sociaux. A notre grande surprise,  on apprend que je ne préside plus le parti sur leurs volontés à eux. Mais, comme, il y’a des bases juridiques qui régissent  le parti, il y’a des textes qui régissent  la vie d’un parti, jusqu’à preuve du contraire, je reste et demeure président du parti comme la majorité le veut jusqu’au prochain congrès » a déclaré le président contesté du PNR, ajoutant que  » s’il y’a des candidats et qu’il soit candidat aussi, ils iront  aux élections’’.

Mais, insiste-t-il, ‘’quatre individus (Mamady Balla Camara, Saïdou Doré, Lucien Guilao et Mabinty Camara, tous membres du bureau exécutif) ne peuvent pas s’assoir et décider  que je ne préside plus le parti ».

Sanctions

En marge de cette rencontre, le président du PNR a évoqué la mise en place d’une commission de discipline pour statuer sur l’avenir de ces frondeurs au sein du parti.

« Les textes sont clairs. La  commission de discipline qui sera mise en place va les convier. Jusque là,  ils ne sont pas exclus. Ils étaient invités à cette réunion, ils ont reçu l’invitation comme tout le monde. Ils ont fait une forfaiture mais dans notre parti on avait fait un verroux pour ne pas qu’un président ait la force et le pouvoir de destituer qui il veut » a annoncé Souleymane Bah Fisher.

Parmi les sanctions prévues dans ce cas de figure, il y a la suspension, l’exclusion ou encore la  radiation, selon un membre fondateur du parti.

Prochain congrès

A en croire le président du PNR, le prochain congrès pour renouveler les différentes structures du parti est prévu pour le 30 avril 2018.

Prenant aussi la parole, Bouba Gueye, membre fondateur, a essayé de relativiser cette crise que traverse leur formation politique.

«Chaque fois qu’il y’a des hommes réunis au tour d’un idéal, il y’a des hauts et des bas. Nous, nous allons essayer de partir à la base pour essayer d’échanger et d’harmoniser les positions des uns et des autres pour que le PNR ressorte plus fort », dit-il.

Pour ce fait, Bouba Gueye, parle des dispositions qui seront prises au sein du parti pour une  »refondation totale et insuffler une nouvelle dynamique  qui va s’inspirer des énergies des uns et des engagements des autres pour que n’avancent ceux qui  font foi à l’idéal du PNR et n’agissent  que ceux qui sont réguliers dans l’action du PNR, parce que, déclare-t-il, ‘’nous nous battons pour apporter un souffle à cette nation guinéenne.

« Nous nous battons pour que la génération ait un œil ouvert et une lumière éclairée sur  le chemin  pour l’avenir » a conclu Bouba Gueye.

Alpha Binta Diallo

Partager.

Laisser un commentaire