Communales 2018 : la proclamation des résultats atteint la barre de 98% (communiqué)

0

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a annoncé, jeudi 15 février 2018, que le processus de proclamation des résultats des élections communales et communautaire du février dernier a atteint un taux de  de 98%.

Dans un communiqué dont copie a été transmise à notre rédaction, l’institution électorale informe qu’il ne reste plus que les procès-verbaux faisant encore l’objet de contentieux au près des juridictions compétentes à l’intérieur du pays.

Ci-dessous le communiqué

La Commission Electorale Nationale Indépendante se réjouit de l’intérêt que suscite la proclamation des résultats partiels définitifs des élections communales du 04 Février 2018.

A ce jour, le processus de proclamation a quasiment atteint un total de 98% et il ne reste plus que les procès-verbaux faisant encore l’objet de contentieux au près des juridictions compétentes à l’intérieur du pays.

Dans de nombreux autres cas, même quand les contentieux ont été vidés, le juge, à la lumière de sa décision a requis de la CENI, un nouveau calcul des voix à partir des procès-verbaux des bureaux de vote. Ces tâches additionnelles prolongent  les délais de proclamation des résultats définitifs.

La Commission Electorale Nationale Indépendante salue le professionnalisme des magistrats et compte sur leur habituelle diligence dans l’examen des contentieux encore pendants  devant leurs juridictions afin d’aider à conclure cette ultime étape du processus électoral.

Toutefois, la CENI rappelle que le processus de proclamation des résultats définitifs du scrutin par le Président de l’institution se poursuivra sans désemparer jusqu’à la totalité des circonscriptions électorales du pays, et cela dès que les juges auront vidé les derniers contentieux.

La CENI sait compter sur la compréhension de tous

                                               Conakry, le 15 Février 2018

                                                                          LA CENI

Partager.

Laisser un commentaire