Traduire

Au moins cinq morts dans une fusillade au cœur de Bamako

0
Les policiers ont bloqué la rue «Princesse» où se trouve l'établissement La Terrasse (bâtiment avec les rideaux bleu clair), théâtre d'une fusillade meurtrière dans la nuit du 6 ou 7 mars 2015. AFP PHOTO

Les policiers ont bloqué la rue «Princesse» où se trouve l’établissement La Terrasse (bâtiment avec les rideaux bleu clair), théâtre d’une fusillade meurtrière dans la nuit du 6 ou 7 mars 2015.
AFP PHOTO

Les policiers ont bloqué la rue «Princesse» où se trouve l’établissement La Terrasse (bâtiment avec les rideaux bleu clair), théâtre d’une fusillade meurtrière dans la nuit du 6 ou 7 mars 2015.

Dans la nuit du vendredi 6 au samedi 7 mars, un commando armé a fait irruption dans l’établissement La Terrasse, à Bamako, et déclenché une fusillade. Au moins cinq personnes sont mortes, dont trois Européens et notamment un Français et un Belge, ainsi que deux Maliens. Il y a également de nombreux blessés. Les autorités françaises et belges ont réagi. Une enquête a été ouverte à Paris.

Article régulièrement mis à jour. Cliquer pour rafraîchir

Peu après minuit, heure locale, un homme commence à lancer des grenades dans une rue du centre de la capitale malienne. Dans le quartier de l’Hippodrome, la rue « Princesse », comme elle est surnommée, abrite de nombreux bars et restaurants. Elle est très fréquentée, notamment par des Occidentaux, surtout le vendredi soir.

L’attaque a eu lieu en plusieurs temps. Après avoir lancé plusieurs grenades, dont certaines n’ont pas explosé, l’homme s’engouffre dans l’établissement appelé La Terrasse ; il monte à l’étage et commence à mitrailler à l’arme automatique tout autour de lui, avant de prendre la fuite dans un véhicule conduit par un complice. Les deux hommes sont cagoulés. Peu après avoir quitté les lieux de l’attaque, ils croisent une voiture de police. Un nouvel échange de tirs a lieu.

Par RFI

Partager.

Laisser un commentaire