Attaque à Ouagadougou: Alpha Condé éprouve un ‘’sentiment de révolte et d’indignation’’

0

Après l’attaque terroriste survenue dans la nuit de dimanche à lundi à Ouagadougou, faisant un bilan provisoire de 18 personnes tuées, les réactions se sont multipliées.

Interrogé par RFI, Alpha Condé, président en exercice de l’Union africaine a exprimé tout son sentiment de révolte et d’indignation et plaide à ce qu’on «renforcer le soutien » au G5 Sahel.

« Nous devons renforcer le soutien au Groupe des 5 [G5 Sahel, NDLR] » plaide le président guinéen, réclamant « des moyens pour se défendre » pour le Burkina Faso, le Mali, le Niger, le Tchad et la Mauritanie.

« De tels actes portent atteinte aux populations et à l’économie des pays », insiste-t-il, avant d’appeller également à la solidarité de la communauté internationale dans la lutte antiterroriste.

« Ça dépasse tout entendement, parce que c’est la deuxième fois qu’il y a des attaques en ville. C’est vraiment un sentiment de révolte, d’indignation » a regretté Alpha Condé.

De son côté, Roch Marc Christian Kaboré, le président du Burkina Faso appelle à la ‘’Vigilance, solidarité et unité’’.

« J’adresse mes condoléances aux familles des victimes (…). Je salue la bravoure de nos forces de défense et de sécurité dont l’engagement a permis de neutraliser les terroristes », a écrit dans un communiqué Roch Marc Christian Kaboré, appelant à la ‘’vigilance, à la solidarité et à l’unité de toute la Nation pour faire face à la lâcheté de nos adversaires’’.

« Le vaillant Peuple du Burkina Faso opposera une résistance sans concession au terrorisme et aux ennemis du progrès de notre Patrie », conclut-t-il.

Emmanuel Macron, président Français, invite le Burkina Faso, le Mali, le Niger, le Tchad et la Mauritanie à ‘’accélérer la mise en place de la force du G5 Sahel’’.

Dans un communiqué, il « salue la mobilisation efficace des autorités burkinabé pour mettre fin à cette attaque » et souligne que les autorités des deux pays « sont restées en contact étroit dans le courant de la nuit ».

« La France demeurera engagée aux côtés des pays de la région pour poursuivre la lutte contre les groupes terroristes et accélérer la mise en place de la force du G5 Sahel », insiste par ailleurs Emmanuel Macron.

ZA et RFI

Partager.

Laisser un commentaire