Traduire

Affaire 28 septembre: les conditions de détention de Toumba dénoncées par ses avocats

0

Des avocats du commandant Aboubacar Toumba Diakité, accusé dans le massacre du 28 septembre 2009 à Conakry, ont dénoncé, jeudi 13 avril 2017, les conditions de détention de leur client.

Maitre Yomba Kourouma et Maitre Aboubacar Sylla ont estimé lors d’une conférence de presse que ces conditions sont ‘’ assimilables à des faits de torture morale et de traumatisme ».

Selon eux, le seul but visé dans cette démarche est de rendre uniquement vulnérable leur client devant les juges et de forger avec intelligence et lucidité sa défense.

« Toumba a un local annexé à une cuisine publique au point qu’à cette heure, l’on ne peut l’occuper. La nuit, il est obligé de tremper son tricot dans de l’eau pour s’essuyer », a dénoncé Maitre Paul Yomba Kourouma, l’un des avocats de l’ancien aide de camp de Moussa Dadis Camara avant d’ajouter que le dit local était envahi par ‘’des poux et de punaises’’ même s’il affirme que ces insectes ont été éradiqués par les services phytosanitaires.

Poursuivant leur description,  les avocats de Toumba informent qu’il est logé dans une chambre qui comporte un salon et une douche interne.

«Quand on attribue un local de cette configuration à quelqu’un, c’est pour être équipé (….). En tant que prévenu sur lequel pèsent des présomptions d’innocence, avec la discrimination qui lui est faite, la moindre des choses qui pouvait lui être faite, c’est de lui accorder un minimum de confort et de commodité lui permettant non seulement de recevoir ses avocats mais aussi de passer son séjour », insiste Maitre Yomba.

A ce jour, ces avocats réclament pour leur client un lit, un salon, un bureau, deux climatiseurs, un poste téléviseur, un poste radio, un bureau et un tapis pour couvrir le sol. A cet effet, ils donnent un délai de 15 jours à l’Etat, à compter du 14 jusqu’au 29 avril 2017 pour  humaniser le local de leur client.

A défaut, menacent-ils, ‘’ le collectif suspendra son assistance envers l’inculpé, Aboubacar Toumba Diakité.

« Au même moment, Toumba observera le silence et s’abstiendra de répondre à toute convocation que les juges voudraient bien lui adresser pour la suite de l’information. Il s’opposera aussi à toute commission d’office d’avocats en sa faveur en dehors de ses avocats constitués », a confié Maitre Paul Yomba Kourouma.

Alpha Binta Diallo

www.zoneafrique.net

Partager.

Laisser un commentaire