Coopération guinéo-malienne : les deux douanes à la recherche de solution

0

La Guinée et le Mali veulent renforcer leurs échanges commerciaux au niveau de la coopération douanière existant entre les deux Etats. Réunis à Conakry, du 11 au 12 août 2016, des délégués de ces deux pays vont discuter « de la réforme et de la modernisation de la douane guinéenne et malienne ».

Vue la proximité du port autonome de Conakry-Guinée- à celui de Bamako-Mali-, il est important à ces deux États de renforcer leur coopération économique.

« Le port de Conakry est plus proche de Bamako, environ 800 km. Les autres ports sont beaucoup plus distants, de plus de 200 km. Cette distance devrait être un atout pour le rapprochement, pour booster les activités commerciales sur le corridor Conakry-Bamako », a déclaré Modibo Kane Keita, le directeur général des Douanes du Mali, avant de regretter le faible niveau des échanges entre son pays et la Guinée, dû en grande partie, estime-t-il, à la mauvaise qualité des infrastructures routières.

Coopération douanière G360

Coopération douanière G360

« Notre coopération gagnerait davantage à consolider, à améliorer les infrastructures qui sont là pour booster l’activité socioéconomique », a ajouté M. Modibo Kane Keita.

Autres éléments qui fragilisent les échanges commerciaux entre le Mali et la Guinée, le directeur de la douane malienne énumère « la prolifération des postes de contrôle au niveau des frontières ».

« Depuis 2011, lors, de notre rencontre à Kourémalé , nous avons travaillé du côté du Mali pour réduire suffisamment ces postes de contrôle. En tout cas ce qui relève de notre responsabilité. Nous pensons que nous allons continuer à analyser le schéma pour voir quels sont les goulots d’étranglement et pourquoi ces entraves » a-t-il conclu.

Mariam Sylla
zoneafrique.net

Partager.

Laisser un commentaire